Marchés actions : investir sur le long terme
#Stratégie d'investissement — 09.01.2017

Marchés actions : investir sur le long terme

Guillaume Duchesnes


Nous assistons à un rebond de la croissance qui a entraîné une forte rotation sectorielle au profit des valeurs cycliques au cours des derniers mois. Nous recommandons aux investisseurs se projetant sur le long terme ou qui ne croient pas en la durabilité des moteurs actuels de croissance, d'investir dans des entreprises de secteurs d'activité pérenne. Ces dernières  recèlent un potentiel de croissance important à moyen terme. Nous recommandons deux secteurs : les technologies et  la santé.


Un virage des marchés actions

Depuis l'été, les marchés actions ont rebondi grâce à des signaux  laissant entrevoir l'abandon des politiques d'assouplissement monétaire au profit de mesures de relance budgétaire. Les investisseurs ont progressivement accepté  l'idée que les prochaines interventions des autorités publiques seront des mesures d'assouplissement budgétaire via des réductions d'impôt et des investissements en infrastructure. Après s’être concentrés sur les risques de perte liés au ralentissement de l'activité économique, les investisseurs tablent depuis quelques mois sur un rebond de la croissance économique.

Certains investisseurs doutent toutefois du caractère durable de cette reprise. Certaines inquiétudes subsistent quant à la mise en œuvre des mesures de relance. Dans le cas où les mesures de relance budgétaire ne répondraient pas aux attentes du marché, le scénario de reprise économique pourrait laisser place à un scénario de stagnation de l'économie mondiale. Une progression de l'inflation qui ne s'accompagnerait pas d'une hausse de la croissance économique serait néfaste et inciterait les investisseurs à se tourner vers d'autres thèmes d'investissement.

Nous pensons que ce scepticisme à l'égard des prévisions de croissance à long terme est susceptible de profiter aux entreprises offrant des perspectives de bénéfices solides et prévisibles. De même, nous recommandons aux investisseurs se projetant sur le long terme de miser sur ces secteurs de croissance durable.


Miser sur le long terme en privilégiant des secteurs solides

Par définition, les secteurs de croissance durable – croissance dite séculaire –  voient leurs bénéfices croître sur le long terme. Ils sont susceptibles de profiter de l'évolution démographique ou de l'évolution des tendances de consommation et sont donc moins sensibles aux facteurs conjoncturels conditionnant la croissance. Même si la relance économique constitue le  thème dominant sur les marchés en 2017, la croissance séculaire restera intacte. En conséquence, toute correction d’un de ces secteurs concourra à créer des opportunités d'achat.

Nous identifions pour le moment deux secteurs jouissant de perspectives de croissance solides sur le long terme: Les technologies et les soins de santé.

Ces deux secteurs font l'objet d'une forte demande en termes de produits et de services, quelle que soit l'orientation de l'économie. Leur rentabilité résiliente, illustre l'avantage décisif dont elles jouissent par rapport à d’autres secteurs comme les banques ou l'énergie. Tous deux ont en effet été pénalisés par des changements structurels majeurs au cours des dernières années.

Le secteur des soins de santé regroupe le secteur pharmaceutique et celui des équipements de santé. Le vieillissement de la population et les innovations médicales sont des facteurs porteurs, gages d'une demande vouée à rester forte durablement. Il existe de nombreux produits en phase de développement ou en attente de commercialisation, notamment pour le traitement du cancer ou de la maladie d'Alzheimer. Parallèlement, les entreprises du secteur de la santé disposent de bilans solides et versent souvent des dividendes élevés à leurs actionnaires. Les entreprises du secteur pharmaceutique ont enregistré de piètres performances ces derniers mois et affichent désormais des valorisations attractives. Les cours des actions observés à l'heure actuelle offrent un point d'entrée intéressant pour les investisseurs se projetant sur le long terme.

Le secteur des technologies est également porté par une croissance vouée à perdurer. Nous vivons dans un monde qui change rapidement, marqué par l'évolution des habitudes de consommation et des moyens de communication. Certains segments de ce secteur (informatique dématérialisée, commerce en ligne, big data, Internet des objets, paiements mobiles et modèles « offshore ») devraient profiter de l'augmentation de la demande en matière d'innovation et de connectivité.

NB : cette liste n'est pas exhaustive et il est possible d'investir dans d'autres secteurs susceptibles de connaître une forte croissance, à l'instar du secteur des infrastructures
 

Risques pesant sur notre hypothèse centrale

Le risque principal est celui de voir les effets de la relance économique être plus qu'un phénomène temporaire. Dans ce cas, la rotation sectorielle pro-cyclique se poursuivra et les valeurs de croissance séculaire continueront dès lors à sous-performer les valeurs cycliques.

La contraction du commerce international représente également un risque. La montée du populisme aux quatre coins du monde pourrait entraîner un essor du protectionnisme dans les grandes économies. Cela pourrait pénaliser les entreprises sensibles à l'économie mondiale. Le durcissement du cadre réglementaire régissant le secteur de la  santé est également un risque, quand bien même l'élection de Donald Trump rend cette hypothèse moins probable, aux États-Unis du moins.